Kitefoil : 5 minutes pour comprendre

Alors avant même de commencer, sont souvent utilisés les termes suivants : Kitefoil, Kite foil, Kitesurf foil, Foil… on va du coup dégrossir un peu la définition et le concept du foil et après vous l’appellerez comme vous voulez 🙂

 

Le foil, kesako ?

En réalité, quand on utilise un terme où il y a le mot « foil« , c’est surtout que l’on parle du type de planche. Ce type de planche est composé de plusieurs éléments :

  • kitefoil
    credit : north

    La planche

  • Le mât
  • Le fuselage
  • L’aile avant
  • L’aile arrière ou le stabilisateur

Placé sous la planche, le foil peut être comparé au fonctionnement d’une aile d’avion. A partir d’une certaine vitesse, un peu comme un avion, le foil exerce une poussée qui permet au rider de « décoller ».

Cette vitesse est supérieure ou inférieure selon les modèles de foil. La portance, qui permet au foil de sortir de l’eau, est rendue possible grâce à la vitesse d’écoulement de l’eau qui est différente entre l’intrados et l’extrados de l’aile avant de l’hydroptère qui pousse donc vers le haut. Le stabilisateur arrière créera une poussée inverse pour empêcher le foil de sortir de l’eau.

En effet, la pression de l’eau sous les ailes, combinée à la dépression qui se forme au-dessus d’elles, génère une force de portance opposée au poids, et permet une forte diminution de la résistance au mouvement et par conséquent une augmentation de l’efficacité.

On s’arrête là pour l’explication technique car pour rappel on a que 5 minutes. En revanche, vous pouvez continuer vos recherches sur les hydroptères ; c’est passionnant et vous pourrez encore mieux comprendre le principe de fonctionnement.

Voilà donc comment comment le foil permet de littéralement voler au-dessus de l’eau ! 🚀

 

Le kitefoil, une discipline en plein développement !

Cette discipline s’est beaucoup développée déjà. Les foilers ont déjà montré leur talent en courses, et la pratique tend désormais à se démocratiser et à convaincre de plus en plus de kitesurfeurs.

Contrairement au mythe qui laisse entendre que le foil en kitesurf est inaccessible, il faut simplement avoir la volonté de presque réapprendre à kiter et prendre le temps de comprendre les nouveaux appuis sur la planche.

Le principal avantage du foil ? Tout simplement pour multiplier le nombre de sessions de kitesurf ! Sans foil, nombreux sont ceux qui attendent sur la plage jusqu’à ce que le vent soit assez fort pour se mettre à l’eau. Beaucoup de temps donc à regarder les foilers taper des bords et s’éclater pendant que votre 9m2 attende sagement son tour.

L’hydroptère vous fera gagner de nombreuses séances et même parfois sauvera des vacances à attendre le vent !

 

Alors, Kitefoil, Foil ou Kitesurf Foil ?

Comme nous venons de vous l’expliquer, le foil est une planche particulière qui permet de profiter d’une résistance avec l’eau beaucoup (mais alors beaucoup) moins importante. Ce qui permet de naviguer avec moins de vent, un plus petit kite, ou alors garder le même setup que les autres et aller plus vite (et prendre de plus grosses boîtes) ! Donc ce qui va faire que l’on parle de foil, kite foil, surf foil, etc. c’est la planche… Elles sont travaillées différemment en fonction de la pratique. Soit en tant que surf foil (planche avec foil sans rien d’autre), soit en tant que kitefoil (utilisé avec un kite).

Et comme on est cool, on va même vous aider à dépenser votre argent en achetant un foil ! Non on blague allez jeter un oeil pour vous faire une idée du prix chez flysurf.com (ceci n’est pas un lien sponsorisé ! Mais si quelqu’un  de chez flysurf.com passe par ici on veut bien des goodies 😅).

 

credit photo : Duotone

Tagged:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *